Hypnose collective

Publié le 31 Octobre 2013

En ce moment, quand vous venez à la bibliothèque, vous pouvez trouver les bibliothécaires dans cet état-là :

Kaa (©Dysney)

Kaa (©Dysney)

Comme nous ne sommes pas vraiment des serpents, cette image est surtout valable pour l'état des yeux, en quasi hypnose à force de passer la journée à faire du contrôle d'images.

 

Du contrôle d'images... qu’es aquò ? Eh bien, dans le cadre du projet de numérisation du fonds André, des livres sont numérisés, puis un certain nombre d'informations sont ajoutées aux images afin :

  • qu'elles apparaissent dans l'ordre
  • qu'elles soient agréables à lire (redressement des lignes, cadrage harmonieux)
  • qu'elles soient décrites en terme de pagination (pagination, foliotation, signatures) et de contenu (pages de titre, partie liminaire, table, index, planche, illustration...)
  • que, dans le cas où c'est pertinent, une table des matières soit attachée à la succession des images et pointe vers les bonnes images.

Le contrôle d'images sert donc à vérifier que tout le processus, réalisé par un prestataire, se passe bien : que la numérisation n'ait pas sauté/tronqué/mal exposé les images ; que les images soient bien cadrées, ordonnées et décrites ; que la table des matière soit complète, correctement orthographiée (pas évident par rapport à la langue, à la typographie...) et qu'elle pointe bien vers les bonnes images...

 

La première partie du contrôle ressemble à ça :

Typage et pagination (capture d'écran ©Numen/SHPF)

Typage et pagination (capture d'écran ©Numen/SHPF)

Sur cette visualisation, nous contrôlons la complétude de la numérisation, l'exposition, la pagination, et le typage (description du contenu des pages).

 

La seconde partie ressemble à ça :

Table des matière et visualisation HD (capture d'écran ©Numen/SHPF)

Table des matière et visualisation HD (capture d'écran ©Numen/SHPF)

Là, nous contrôlons d'abord la table des matières : saisie et pointage. Puis, nous faisons défiler toutes les images en haute définition (HD) afin de vérifier le redressement des images (lignes horizontales), l'optimisation des cadrages (nous avons demandé que naissance de la page opposée soit visible mais, si possible, sans le texte de la page opposée) et la netteté des images.

 

Sur un livre de 50 pages, ce n'est pas trop hypnotique, mais sur un livre de 800 pages, c'est une autre histoire... et quand on enchaîne plusieurs ouvrages, on a vraiment les yeux de Kaa... et l'index solidaire de la souris pour faire défiler les images (tous les clic-clic réguliers que vous entendez, c'est ça) !

 

Alors, quand vous venez nous voir pour une aide bibliographique, pour vos inscriptions à la bibliothèque..., si vous avez l'impression que nous revenons de loin, c'est que, effectivement, nous revenons du pays étrange et hypnotique du contrôle d'images !

 

PS : pour ceux que cela intéresse, les deux interfaces de contrôle d'images en capture d'écran sont les soeurs jumelles des deux interfaces de visualisation qui seront proposées quand les livres seront mis en ligne : vignettage, ou HD avec la table des matières.

Rédigé par BPF

Publié dans #Actualité

Commenter cet article

Bernard Roussel 31/10/2013 12:08

Florence et Sophie,
je suis plein de respect et d'admiration pour ce lourd travail que vous faites. Acceptez mes remerciements de lecteur attaché au devenir de la Bibliothèque, et aussi pour l'humour avec lequel vous parlez de cela. A bientôt, très amicalement, Bernard Roussel.