Détruisez tout, Boileau reconnaîtra les siens !

Publié le 22 Octobre 2013

Nous allons avoir à la bibliothèque, pendant quelques temps, un groupe d'étudiantes de l'Ecole du Louvre qui font des recherches architecturales sur la bibliothèque dans le cadre de la révision du Plan de sauvegarde et de mise en valeur du 7e attondissement (PSMV).

Il faut savoir que le PSMV a été créé en 1972 avec, comme priorité pour le 7e arrondissement, la sauvegarde du bâti du 18e siècle. Or, selon le plan du 6e secteur de ce PSMV, la bibliothèque est en en jaune, à pois verts :

  • en jaune : "immeuble dont la demolition pourra être imposée à l'occasion d'opérations d'aménagement"
  • pois verts : "espace vert à réaliser"

 

Extrait du 6e secteur du PSMV avant révision

Extrait du 6e secteur du PSMV avant révision

Donc, en résumé, on détruit la bibliothèque pour faire un jardin ! Normal, ce n'est qu'un bâtiment "industriel" du 19e siècle, construit entre 1869 et 1873 par l'architecte Louis-Auguste Boileau, précurseur dans l'usage des nouveaux matériaux  de l'époque (fer, fonte, verre).

C'est ainsi que, en allant chercher le courrier il y a quelques années, j'avais trouvé dans la cour des membres de la commission de révision du PSMV en train de deviser sur l'oportunité de détruire la bibliothèque. Je les avais donc invités à entrer et leur surprise fut grande : comment avait-il été possible de considérer le bâtiment comme bon à détruire... ? Même s'il était du 19e siècle, sur une parcelle détachée de celle du n°52 au 18e siècle... ! Peut-être que personne n'était entré en 1972 et s'était contenté du constat extérieur : bâtiment industriel du 19e siècle ?

Heureusement, comme la révision du PSMV va mettre l'accent aussi sur le bâti du 19e siècle, ils avaient convenu que ce serait finalement une bonne idée de conserver la bibliothèque... ouf, sauvés !

Rédigé par BPF

Publié dans #Insolite

Commenter cet article